Nouveau dans la maladie alcoolique : Baclophone, pour mieux comprendre le médicament baclofène

20 janvier 2016 | jeanyvesnau

Bonjour

Faire de la pharmacovigilance oui, mais autrement. Ne pas tout attendre de Paris, travailler utilement en périphérie. La Direction de la recherche en santé du CHRU de Lille vient d’annoncer une initiative originale : le lancement de la première étude de phase IV en suivi téléphonique de pharmacovigilance des prescriptions de baclofène pour troubles liés à l’usage de l’alcool. Etude baptisée Baclophone. C’est un système de pharmacovigilance participative, basé sur des appels téléphoniques mensuels auprès des patients 1. Lire la suite

Risks and Benefits of Nalmefene in the Treatment of Adult Alcohol Dependence: A Systematic Literature Review and Meta- Analysis of Published and Unpublished Double-Blind Randomized Controlled Trials

Clément Palpacuer , Bruno Laviolle, Rémy Boussageon, Jean Michel Reymann, Eric Bellissant, Florian Naudet
PLOS Medicine | DOI:10.1371/journal.pmed.1001924 December 22, 2015

Background
Nalmefene is a recent option in alcohol dependence treatment. Its approval was controversial. We conducted a systematic review and meta-analysis of the aggregated data (registered as PROSPERO 2014:CRD42014014853) to compare the harm/benefit of nalmefene versus placebo or active comparator in this indication. Lire la suite

Alcoolisme et baclofène : l’Ansm reconnaît, enfin, qu’il y a un problème majeur de prescription

13 octobre 2015 | jeanyvesnau

Bonjour

Alcools ou pas, les chiffres sont parfois cruels. Officiellement l’Agence nationale de sécurité du médicament (Ansm) indique que 6 200 personnes malades de l’alcool sont aujourd’hui inscrites sur le portail dédié à la recommandation temporaire d’utilisation (RTU) du baclofène – RTU mise en place en mars 2014. Or c’est moins de dix fois le nombre de celles qui consomment quotidiennement ce médicament pour maîtriser et vaincre la dépendance alcoolique dont elles sont devenues les victimes. En d’autres termes c’est un échec. Lire la suite

BACLOFENE LA FIN DE NOTRE ADDICTION – Les alcooliques ne sont plus anonymes

baclofene_la_fin_de_notre_addictionL’alcoolisme a longtemps été considéré comme un fléau incurable ; il est responsable de bien des drames et détruit ceux qui en sont atteints, ainsi que leurs familles.
Puis est arrivé le baclofène, un médicament dont le traitement bien conduit, démontre que l’alcoolisme n’est pas un vice, mais une maladie neurobiologique dont on peut désormais guérir. Le baclofène révolutionne le traitement de l’alcoolo-dépendance en sortant du dogme de l’abstinence à vie, et probablement, au-delà, celui d’autres addictions comme les troubles du comportement alimentaire (TCA).

Lien Amazon

Alcoolisme : les critères de prescription du Baclofène vont évoluer

Par Bruno Martrette – Pourquoidocteur.fr –  Publié le 07.09.2015 à 18h52

Les recommandations temporaires d’utilisation du Baclofène, traitement de l’alcoolo-dépendance, vont évoluer. Aujourd’hui, 10% des patients concernés peuvent y entrer.

Fin mars 2014, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) donnait son feu vert à la recommandation temporaire d’utilisation (RTU) du myorelaxant baclofène dans la prise en charge de l’alcoolo-dépendance pour les patients en échec des traitements disponibles. Mais avec seulement 5 928 malades inscrits actuellement sur le portail Internet « www.rtubaclofene.org » de suivi des patients (pour près de 5 millions de Français qui ont des problèmes avec l’alcool), les chiffres sont loin des objectifs fixés. Lire la suite

LA RTU EST-ELLE EN TRAIN D’ASSASSINER LE BACLOFÈNE ?

Article paru dans la revue le Flyer : Renaud de Beaurepaire (1), Philippe Jaury (2)

Résumé
La RTU, ou Recommandation Temporaire d’Utilisation, est un cadre réglementaire dérogatoire qui permet de prescrire dans certaines conditions un médicament hors du cadre de son autorisation de mise sur le marché. Une RTU a été octroyée en mars 2014 pour le baclofène dans le traitement de l’alcoolo-dépendance. Un an plus tard, une étude montre que les ventes de baclofène chutent depuis début juillet 2014 (alors qu’elles étaient en  constante augmentation depuis 2008). Cet article s’interroge sur les raisons qui pourraient expliquer cette coïncidence entre la promulgation de la RTU et la chute des ventes. Après une analyse des termes de la RTU, les auteurs relèvent que beaucoup d’éléments de la RTU sont susceptibles de détourner les prescripteurs du baclofène dans le traitement de l’alcoolo-dépendance. Lire la suite

Allô Docteurs. Alcool : arrêter grâce aux médicaments ?

Il y a ceux qui s’arrêtent dans un bar, ceux qui se cachent pour boire ou encore ceux qui terminent les soirées en piteux état… L’alcoolodépendance touche deux millions d’adultes en France. Après le tabac, l’alcool est la deuxième cause de mortalité avec près de 50.000 décès chaque année. Depuis quelques années, de nouveaux médicaments font leur apparition pour lutter contre cette dépendance. Leurs noms : baclofène, Selincro® ou encore Alcover®. Comment fonctionnent-ils ? Quelle est leur efficacité ? Quel recul ont les médecins sur ces nouveaux traitements médicamenteux ?

Présenté par Michel Cymes et Marina Carrère d’Encausse
Les invités :
– Pr Michel REYNAUD, psychiatre, addictologue à l’hôpital Paul Brousse, Villejuif
– M. Samuel BLAISE, président de l’association Olvier Ameisen, Paris
Diffusé le 30-10-2014

L’émission complète Allodocteurs_France5_30nov2014